Avocats à la Cour - Paris - droit immobilier

Albert Associés avocats

Cabinet d'avocats

197 boulevard Saint Germain
75 007 PARIS

Tél. : 01 42 22 81 09
Fax : 01 42 22 04 27

maitre.albert@cabinetalbert.com

ALBERT associés avocats en droit immobilier

Le Cabinet d’Avocats ALBERT ASSOCIES, situé à PARIS, dans le quartier de Saint-Germain des Prés, existe depuis 1980, spécialisé en droit immobilier.

Ses deux associés, Jean-Marc ALBERT et Angela ALBERT, assistés de leurs collaborateurs, forment une équipe soudée et efficace.

Le Cabinet défend, accompagne et conseille les particuliers et les entreprises, dont un groupe d’assurances construction.

Il se caractérise par sa capacité d’intervention face à l’urgence.

Son expérience et ses compétences spécifiques en procédure civile et en médiation permettent un règlement judiciaire ou amiable des différends, dans le respect des règles déontologiques et d’éthique.

Agenda

Aucun évènement à venir!
Aucun évènement à afficher

Actualité

  • Justice construction le 30 novembre

    Justice construction le 30 novembre avec l'intervention de Maitre Jean-Marc ALBERT et Maitre Angela ALBERT

     MODES AMIABLES

    Lire la suite

  • Intervention d’Angela ALBERT À la commission ouverte famille personne n’est patrimoine du 13 septembre 2022 concernant les contrats EHPAD

    IMG 5153 002

    Lire la suite

  • Conférence de la Compagnie des Experts de la cour d'appel de Douai

    albert associes

    Lire la suite

  • Problemes de voisinage: comment résoudre les conflits ?

    PROBLEME DE VOISIGNAGE

    Lire la suite

  • Règlement des conflits en copro : et pourquoi pas la médiation ?

    Les conflits en copropriété ne manquent pas : entre les copropriétaires, avec le
    conseil syndical, avec le syndic, les entreprises extérieures… Faut-il toujours
    aller en justice ? Aujourd’hui les solutions hors tribunal existent, dont la
    médiation. Des modes alternatifs au règlement des conflits pour pacifier la vie en
    copro.
    Modes alternatifs au règlement des conflits, quezaco ?
    Recours amiable composition, arbitrage, conciliation, expertise ou médiation sont des
    solutions proposées par le code civil et le code de procédure civile. Certaines sont
    exclusivement mises en oeuvre par le juge au cours de l’action en justice, comme le recours
    amiable composition ou l’arbitrage. Une procédure d’arbitrage se déroule systématiquement
    hors de tout procès. La conciliation et la médiation peuvent être demandées par le juge ou
    alors engagées par l’une ou l’autre des parties au conflit.
    L’intérêt de ces modes alternatifs de justice ? Désengorger les tribunaux en favorisant la
    résolution amiable des conflits avant procès. Un rappel : le délai pour obtenir une décision
    de justice varie entre 12 et 18 mois aujourd’hui ! « Les saisines du juge peuvent ainsi être
    recentrées sur les affaires les plus difficiles à résoudre, tout en garantissant aux citoyens un
    accès au juge lorsqu’un accord amiable n’a pas été trouvé »(1).
    Zoom sur le déroulé d’une médiation
    Médiation judiciaire ou conventionnelle
    La médiation peut être judiciaire. Concrètement, pendant le procès le juge vous sollicite
    pour savoir si un tel dispositif peut vous convenir. Vous pouvez également demander à votre
    avocat de tenter une médiation avec votre adversaire. Votre avocat fait directement une
    demande à son confrère ou passe par le magistrat.
    Mais la médiation est aussi conventionnelle, hors de tout procès (pour régler ponctuellement
    un problème) ou avant le procès.
    Obtenir un accord sur le désaccord
    Dans tous les cas, une médiation n’a lieu que si tous les intervenants sont d’accord. C’est
    l’occasion pour elles de reprendre en main leur litige, hors des avocats qui, parfois, préfèrent
    le procès. Contrairement à une conciliation, le médiateur n’impulse pas la solution. Celle-ci
    émane des adversaires dans l’affaire. Son rôle est d’écouter chacun, de faire parler en toute
    liberté et confidentialité des personnes de bonne foi.
    « On part des positions de chacun pour arriver aux besoins et aux intérêts des parties »,
    explique Angela Albert(2), avocat, responsable du centre de médiation du barreau de Paris et
    présidente de l’Association des médiateurs européens. « Pas question ici de rapport de force,
    ni de résultat gagnant/gagnant car l’un des deux risque de ne pas être satisfait. Les parties
    vont évoquer tous leurs désaccords. La médiation permet à chacun d’être satisfait : on l’a
    écouté, pris en considération, il a été entendu dans ses demandes, a dû faire des concessions,
    mais il sort la tête haute ».
    Médiation, clé de la paix sociale en copropriété
    Le rôle du médiateur est d’imaginer avec les personnes en conflit une solution créative qui
    convienne à tous, même si en copropriété ce n’est pas toujours aisé. Les outils de la
    médiation ? L’écoute active, la communication non violente pour inciter les adversaires à
    trouver du plaisir à se reparler. N’oublions jamais que la copropriété « condamne à vivre
    ensemble » et à rencontrer tous les jours celui avec lequel on est en conflit !
    Une médiation dure 3 mois, renouvelable 1 fois. Une médiation judiciaire coûte 1500 € HT
    divisé entre les parties pour 3 séances de 2 heures. Le prix d’une médiation
    conventionnelle… est à définir avec le médiateur.
    (1) Réponse du ministère de la Justice à la question n° 5135, publiée au Journal Officiel du 11
    septembre 2018.
    (2) Association des médiateurs européens
    © Lesur Immobilier - Sylvie Peylaboud, décembre 2018

    http://www.lesurimmobilier.fr/uploads/website/1733/a5b90b8b0e72bf3bf146a2e

    Lire la suite

  • Droit Immobilier
  • Droit de la Construction
  • Droit de la Copropriété
  • Baux commerciaux
  • Ventes immobilières
  • Médiation